• .

     

     

    Verser une larme pour toi,
    C'est comme porter une valise pleine de poids.


    Encore cette pluie qui degouline en moi.
    Ces envies entêtantes, comme un refrain obsolète.


    Encore ce chagrin qui consume tout émoi.
    Pourquoi s'attacher à de pareils êtres?


    Les souvenirs sont une drogue impérissable, incurable...
    La mémoire est une arme des plus rédoutable.
    Surtout quand elle est dirigée contre soi même...


    Le besoin se substituent à eux, et à l'envie.
    Ce ne sont pas de simples images. Pas de simple émotions passées.
    C'est plus que ça.


    Un fléau.
    Une boule de feu.
    Un truc dégoûtant, mais beau, qui grandit dans mon ventre.


    Comme je me hais quand il y a tes couteaux aiguisés qui me déchirent la vie.
    Comme je me hais d'aimer ça.


    Ma drogue à moi, c'est vivre. Quelque soit l'Enfer dans lequel mes pieds baignent.


    Et mon Enfer, ce n'est pas vous, c'est moi même... Et ce que je ressens de vous.


    Je vous aime... D'un amour interdit. D'un amour inacceptable. D'un amour pourtant inabjurable...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :