• Never Alone. 17-12-07

     

    Il y avait partout où j'allais des bribes de vie qui s'en allaient.
    D'autres qui se fixaient.
    D'autres qui ne partiront jamais...
    Et il y avait des odeurs. Des odeurs de Glycine.
    Et un peu de vous renaîssait en moi.
    Il y avait des regards froids et distants.
    Et je me suis rappellé le votre.
    Sans dessus ni dessous.
    Et c'était beau d'y voir ce qu'on ne se dit pas.
    Et vos Iris me manquent.
    Et les perles qui en tombent. Je les enfermerai.
    A double tour.
    Et il y avait vos mots que je comprends sans effort.
    Et les rêves que je fais.
    Sur une route.
    Le soleil haut.
    Des sourires.
    Et votre main dans la mienne.

    De tous les temples je construirai le plus beau.
    Pour abriter ceux que j'aime du malheur.
    Pour leur faire oublier ceux hélas déjà présents.




    Y'aura pas de fin du monde tant que y'aura des gens comme toi sur Terre.



    ©


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :