• Perpetual Questioning. (5 Février 2012)

    Je commence à me demander si ma notion de l'amitié et de l'amour n'est pas erronée. Est ce que je dois faire comme tout le monde: "aimer" les gens pour ce qu'ils nous apportent, par intérêt et pas pour ce qu'ils sont?... Se dire que la remise en question c'est bon pour les autres? Faire sa vie comme si on était seul même si on est en couple? Lâcher ses amis pendant des mois et un beau jour les rappeler par nécessité en espérant que rien n'aura changé? Penser qu'aimer quelqu'un d'amour ou d'amitié c'est pouvoir lui faire les pires crasses, parce que toute façon si on nous aime on pardonne tout sinon c'est eux les cons...? C'est vraiment mort le romantisme? La sincérité? Est ce qu'avoir confiance en soi aujourd'hui c'est obligatoirement avoir un égo sur dimensionné et se croire au dessus de tout? Est ce que le concept de donner par amour ou juste pour voir l'autre sourire est définitivement enterré? Est ce qu'on doit réellement faire du bien autour de soi juste pour avoir quelque chose en retour plutôt que par pur altruisme? Est ce que mentir peut être vraiment considéré comme quelque chose de faisable avec les personnes qu'on aime? Tout comme se moquer de quelqu'un qui pleure? Ou se borner à enfoncer quelqu'un dans son malheur plutôt que de l'aider à se relever en espérant qu'en la secouant cette personne va finir par se relever seule sans qu'on s'implique et ensuite lui dire que oui, on l'a aidé..? Et si on souffre d'une situation qui concerne deux protagonistes mais dont personne n'est responsable (comme la maladie quelque soit sa forme ou son origine) est ce qu'on doit forcément trouver un coupable, le pointer du doigt, et lui donner des ultimatums pour qu'il résolve le problème seul sans s'investir personnellement même si ça nous concerne aussi? Est ce que la vie c'est choisir la facilité et refuser de se battre pour ce qui en vaut la peine juste pour ne pas se fatiguer ou pour ne pas porter de responsabilité?... Oui ça fait beaucoup de questions. Ca prouve aussi que le mot "réfléchir" fait bien parti de mon vocabulaire comme le fait de se remettre en question. Mais dans la vie nous ne sommes pas seuls, si les autres autour ne voient pas ce qu'on fait, ce qu'on est capable d'affronter seul, les sacrifices qu'on peut faire pour eux, s'ils continuent de penser qu'ils n'ont rien à se reprocher et que c'est à ceux qui ont le courage de se poser les bonnes questions, de se demander quels sont leurs torts, et d'essayer de trouver des réponses pour faire avancer les choses, de tout porter, alors non on avancera pas, on ira pas loin. Peut être même qu'on reculera... Et tout ce qu'on aura accompli. Tout ce travail sur soi même, toutes ces réponses qu'on aura trouvé pour nous donner la force de bâtir notre vie n'auront servis à rien. Et à la fin tout s'écroulera parce qu'on est dans un monde ou "aider son prochain" n'a plus de sens, où on entend les autres mais où on ne les écoute jamais, où l'égoïsme prime sur l'altruisme, où la loi du plus fort règne, y comprit dans un même foyer... Je ne sais pas si je veux de cette vie là... Existe-t-il encore des gens gentils juste pour être gentils, des gens généreux juste pour le plaisir de faire plaisir, des gens qui savent que dans un couple la remise en question est toujours nécessaire puisque qu'on évolue tous et pas dans la même direction et qu'il faut savoir se retrouver malgré tout et pas se séparer à la moindre occasion? Mais que cette remise en question n'est utile que si les deux s'y mettent? Existe-t-il encore des personnes pour qui l'esprit de famille est important, pour qui l'engagement à un sens, pour qui les promesses doivent être respectées, pour qui les excuses qu'on prononce ne sont pas là juste pour que l'orage passe plus vite mais bien pour exprimer le fait qu'on ne recommencera pas la même erreur? Existe-t-il encore des personnes pour qui l'amour signifie être capable d'aimer les défauts comme les qualités, d'aimer ce tout, et non pas de "l'accepter", de "vivre avec" ou de "le subir"? Je m'en pose des questions... Maintenant reste à savoir répondre à celle ci: Qu'est ce que je dois faire pour enfin obtenir les réponses?"... Rester ici et attendre ou partir en quête de ces personnes là?... Il va m'en falloir de la force... Merci à vous qui m'avez vampirisé, qui avez aspiré ma force, ma motivation et mon estime de soi, aujourd'hui je me sens totalement coincée...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :